• Accueil
  • > Recherche : sexe au travail japon

Résultats de votre recherche

Travail, sexe et statistiques

Posté par tokyomonamour le 19 août 2010

Selon l’enquête Durex 2008, les japonais seraient parmi les moins actifs et les moins satisfaits au niveau des rapports sexuels. A l’inverse, les Français et leurs cousins du sud, Grêce en tête, seraient les plus actifs et les plus satisfaits dans ce domaine.
Certains voudraient voir là une raison culturelle: la passion latine, la culture romantique et un libertinage fortement ancré dans l’histoire (du moins chez nous autres français) seraient à l’origine de notre propension au sexe. A l’inverse, la rigueur japonaise, leur sens moral et familial conservateur etc…

Je voudrais mettre les résultats de l’enquête Durex, louée soit la compagnie pour tous les services rendus, en référence avec une autre statistique, celles du nombre de jours de congés payés annuels par pays.

Nombre de jours de congé moyens légaux annuels: France 30 jours, Grêce 25 jours. Japon bon dernier… 10 jours (soit deux semaines par an).

Le nombre de jours fériés réellement pris. France en tête avec 89%, Japon bon dernier toujours avec 33%.

Non seulement les japonais ont peu de vacances mais en plus, ce sont ceux qui en prennent le moins! Voilà maintenant plus de 3 ans que je suis en plein temps, avec horaires de travail à la norme japonaise et ben, je peux vous dire que je commence à rentrer dans les statistiques locales…
Bref, si les japonais copulent moins, c’est peut-être par ce qu’ils travaillent trop et ne se reposent pas assez.

Si les facteurs culturels sont certes importants pour apprécier une situation d’un point de vue relatif, les facteurs économiques sont eux, toujours nécessaires pour apprécier cette même situation d’un point de vue plus objectif et universel. Seule la combinaison de ces deux approches permet d’avoir une bonne connaissance de son milieu. C’est valable au Japon, comme ailleurs.

Publié dans Société | 6 Commentaires »

Des relations amicales avec les japonais

Posté par tokyomonamour le 30 juin 2010

Je discutais l’autre jour avec un ami français vivant au Japon depuis 7 ans. Il me demandait si j’avais des amis japonais… Après quelques secondes de réflexion et un bref passage en revue de mes relations depuis 8 ans, la réponse tomba comme un couperet. Non.
Je ne suis pas du genre à me lier facilement d’amitié mais 8 ans sans création de relations amicales, c’est un record. Et d’arriver ensemble à la même conclusion : c’est pas facile de nouer des relations franches et sincères avec des hommes japonais.
Je précise ici le sexe de l’interlocuteur car la femme, c’est différend. Il y a le flirt, le plaisir pur et sans entraves de passer un bon moment entre male et femelle et puis, une fois qu’on a couché ensemble, on peut souvent obtenir une sorte de « sincérité » dans le dialogue et parler de cœur à cœur. D’ailleurs, les jeunes japonaises sont souvent beaucoup plus libertines que d’autres justement par ce qu’elles recherchent ce lien immédiat, ce contact véritable avec l’ autre…
Avec les hommes cependant, ce n’est pas pareil. D’abord vous ne pouvez pas passer par la case futon (j’adapte au local) afin de créer un canal de sincérité et d’ouverture intellectuelle. Ensuite, le japonais, homo economicus par excellence, s’intéresse peu à la première passion des français, à savoir la branlette intellectuelle : refaire le monde avec passion pendant des heures autour d’un bon verre.
Non, on peut se faire des amis autour d’une passion commune (le base ball, les jeux videos), d’une histoire commune (amis d’enfance) ou éventuellement de relations professionnelles… Mais c’est rarement par hasard. Il y a toujours une raison, un contexte déterminé. On ne se lie pas d’amitié avec un inconnu dans une soirée autour d’un verre par ce qu’on a eu une conversation intéressante, pétillante d’esprit. Pourquoi ? Par ce que les gens ne se dévoilent pas à un inconnu. Par ce qu’en dehors des conventions et des manières de rigueur, il est quasiment impossible d’avoir un échange vrai sans un travail en amont qui dépend avant tout des liens sociaux qui vous unissent avec votre interlocuteur.
Bref, le Japon est peut-être le pays de l’empire des sens, mais sûrement pas celui des amitiés faciles.

Publié dans Société | 2 Commentaires »

 

Les anniversaires des stars |
FRANCESCA esprit Channeling |
Sénégal Junior Intelligence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| bobs3
| Hôtel le Renaissance