Campus de Komaba, Université de Tokyo

Posté par tokyomonamour le 17 octobre 2010

En 1873, le nouveau gouvernement de Meiji décide d’importer les technologies agricoles de l’occident et programme la création de rizières expérimentales sur le site de Komaba. Actuellement situées sur la ligne Inokashira à 2 stations de Shibuya, on peut encore voir ces rizières expérimentales, toujours en activité, désormais situées dans le parc de Komabano le long de la voie ferrée.

L’année suivante, un laboratoire d’agronomie est crée et en 1878 l’école d’agronomie de Komaba voit le jour. En 1890 celle-ci est intégrée à l’université impériale (teikoku daigaku). En 1935, la faculté d’agriculture déménage un peu plus loin, dans la ville de Fuchu où elle se trouve encore, et laisse la place à un lycée supérieur (kyuseidaiichi koto gakko) d’élite doté d’un système d’internat à l’anglaise intégré dans la filière de l’université impériale depuis 1894. En 1949, le lycée disparaît et s’intègre à l’université. Le portail d’entrée du Campus, datant de 1938, porte encore le blason de l’école. Le contraste pierre/bois et verdure en fond est assez classe, il faut le reconnaître.
portail.jpgmonseimon.jpg

Après guerre, en 1947, l’université perd un adjectif et devient simplement Université de Tokyo. Même si elle n’est plus impériale, occupation américaine oblige, Todai continue d’être la première université nippone, formant la plupart des élites politiques et économiques du pays. Le Campus de Komaba accueille désormais la faculté des sciences, la faculté d’enseignement général et le centre de recherche aérospatiale. Très vaste, plutôt joli avec ses bâtiments de style néogothiques classés au patrimoine et ses espaces verts relaxants, plus jeune j’aurais bien aimé y étudier… Mais à l’époque, je m’étais bêtement fait recaler aux examens de sélection. Nobody’s perfect.

Alors aujourd’hui, c’était un peu la revanche. Des centaines de candidats répartis dans les différentes annexes, des vieux en costard faisant des révisions de dernières minute sous les arbres, des jeunes filles en mini-jupe et talons hauts tapotant sur leur portable, des types en tongues, des retraités en vadrouille… Un spectacle reflétant parfaitement l’hétérogénéité du public intéressé par le secteur de l’immobilier. Une fois assis, le téléphone portable scellé dans une enveloppe kraft et les sujets sur la table, il restait juste à se souvenir de ces quelques centaines de pages de règlements de droit et d’urbanisme. La forme de l’examen, en QCM, aide quand même… 2 heures de grattage de papier plus tard, je retrouvais la lumière du jour. Le temps d’enfourner un big mac et de passer à la civette de Shibuya où j’ai mes habitudes pour faire le plein de D4, je me retrouvais sur les bancs de ma juku, à assister en live avec mes camarades de classe, à la correction vidéo du test.

Bilan des courses: 46 réponses correctes sur 50. Le seuil de réussite se trouvant probablement autour de 37, et même si tout ça reste provisoire puisque les résultats définitifs ne seront communiqués qu’en décembre, je devrais normalement recevoir mes collants jaunes et ma cape de super agent immobilier dans un très proche avenir!!!

Well, well, well… Ne reste donc plus qu’à réfléchir un peu à quoi je vais utiliser ces nouveaux super pouvoirs…

Publié dans Immobilier au Japon, Personnel | 8 Commentaires »

La danse des salaryman

Posté par tokyomonamour le 15 octobre 2010

Image de prévisualisation YouTube

Une petite vidéo détente entre 2 examens blancs…Sudo Genki est un kickboxer/Free fighter assez funky qui évoluait en K1 et Hero’s. Même s’il est retiré des voitures maintenant, il même une carrière artistique originale (autant que son style de combat qui était assez… Extravagant) qui le conduit à écrire, à réaliser des films ou des clips musicaux, comme celui-ci. Moi, ça m’a relaxé. Enjoy.

Perso, j’aime bien les sports de combat et le Japon, c’est un peu le vatican du fist fighting (ne pas confondre avec l’autre). J’ai fait deux ans de kickboxing amateur dans un club à Tokyo et la plupart de mes « camarades de jeu » d’alors étaient des ouvriers du bâtiment. Même si c’est un jugement purement subjectif, j’ai vraiment eu l’impression que la boxe (anglaise et kick) avait les faveurs des maçons et autres charpentiers nippons au détriment des budo. Sûrement le côté rebelle façon Kid’s return, alors que les budo présentent plutôt une image de discipline et de respect de l’ordre établi. Il n’y a pourtant pas plus rigide que le monde de la construction mais on n’est pas à un paradoxe près…

Le monde du BTP japonais est vraiment très particulier, tant au niveau de l’élite (que j’ai aussi fréquenté dans pas mal de missions d’interprétariat) qu’au niveau de la base. Esprit de corporation très fort, avec ses propres règles, ses gars rudes, ses connexions avec la pègre et les politiciens… Bien que chinois et autres philippins commencent à bosser en masse dans les combini et le secteur des services, je n’ai jamais vu un seul étranger portant le pantalon bouffon et les tabis caractéristiques des ouvriers du bâtiment japonais… Trop fermé. C’est un monde qui a sa fierté et ses codes de valeur, parfois frustes, parfois nobles. Les types qui m’ont mis au tapis ont toujours tendu la main.

Publié dans Personnel | 2 Commentaires »

Résultats Sondage

Posté par tokyomonamour le 27 septembre 2010

samuraichevalier.jpg

Avec 21 suffrages récoltés depuis un mois et un très joli 76%, la question métaphysique qui tourmentait mes nuits est enfin réglée: Le samourai pète les dents au chevalier les baguettes dans le nez ! Merci à ceux qui ont exprimé leur voix par un click référendaire républicain !

Pour ceux qui veulent creuser la question, j’ai retrouvé un vieux forum rôlistique traitant du problème un peu à la rôliste, donc par dessus la jambe, et un autre nettement plus sérieux (autant que le thème puisse l’être du moins) écrit par un professionnel des armes anciennes. Only for the most dedicated fans.

Publié dans Personnel | 4 Commentaires »

Sondage

Posté par tokyomonamour le 23 septembre 2010

Vous avez sans doutes remarqué le petit sondage en bas à droite de votre écran sur la question existentielle de la force de frappe comparative du chevalier normand et du samurai de Kamakura (voir Samurais et chevaliers: même combat!).

On m’a fait plusieurs remarques depuis en me disant que les conditions ne sont pas réunies pour une bonne comparaison: environnement, armement, situation, météo, que sais-je…

Une seule chose: choisissez un filtre de lecture et imaginez!

Si vous êtes un expert en science des matériaux, je suis sûr qu’il y en a bien un ou deux qui doivent lire ce blog, votre regard pourra se porter sur la qualité des aciers utilisés de part et d’autres (saviez-vous que les katanas japonais étaient recherchés dans toute l’asie pendant le moyen-âge pour la qualité de leur hagane?).
Si votre regard se porte sur les armes de jet, vous regarderez peut-être la qualité de l’arc japonais comparé au long bow anglais pour savoir si les flèches de notre ami bushi peuvent percer la carapace de notre cobaye normand, un cavalier comparera les fiers destriers européens dociles et robustes aux petits chevaux nerveux du Japon (une des raisons, semble-t-il, expliquant l’absence de cavalerie digne de ce nom dans l’archipel), un iaijutsu-ka pourra même prétendre que le combat se terminera avant même que notre normand ne lève son espadon…

Bref, en sociologie on analyse les biais pour critiquer le manque d’objectivité des sujets. Mais parfois, les biais permettent de trouver un angle d’analyse à un problème trop général ou trop vague. Soyez biaisé. Votez!

Publié dans Personnel | 4 Commentaires »

Ninja Star Wars

Posté par tokyomonamour le 18 septembre 2010

obiwan.jpgdark.jpgyoda.jpgempereur.jpgboba.jpghansolo.jpgjabba.jpg

Par tous les kamis du Yamato!? Mais comment étais-je passé à côté de ça jusqu’à maintenant!?
Un artiste du nom de Steve Bialik s’est chargé de rendre à César ce qui est à lui en remettant les personnages de Star Wars dans le cadre historique et culturel qui les a généralement inspiré: le Japon des samurais.
La version présentée est décorée de blasons façon Star Wars avec des faux kanjis en déco, mais sur le site de l’auteur, il utilise de vrais sceaux en kanji pour décorer. Une évolution artistique vers plus de réalisme je suppose.

Trouvé lors d’une visite sur le site de Myu no yume. Merci à elle.

Publié dans Personnel | 3 Commentaires »

123
 

Les anniversaires des stars |
FRANCESCA esprit Channeling |
Sénégal Junior Intelligence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| bobs3
| Hôtel le Renaissance