Le mois le plus long

Posté par tokyomonamour le 1 décembre 2010

Un long mois que j’attendais ces résultats… La notion de temps est si dépendante de notre état d’esprit. L’attente et l’anxiété le ralentissent, l’adrénaline et l’excitation l’accélèrent.

J’ai la chance d’avoir une belle vue dégagée sur le Mont Fuji depuis mon balcon, position qui me permet de profiter de la montagne sacrée en hiver, seule saison permettant d’avoir un air pur et dégagé de toute humidité. Le Fuji, c’est un signe de fortune au Japon. Rêver du Fuji est toujours de bon présage et aller y prier avant de se lancer dans un projet d’importance est souvent un must chez les plus superstitieux.

Je ne suis ni japonais ni superstitieux, mais ce matin, j’ai quand même été ravi de voir la silhouette rassurante du vieux barbu se dessiner entre les buildings. Par ce que ce matin, j’ai eu mes résultats d’examen. Mon premier pas vers ma nouvelle identité de super agent immobilier… Et quel plaisir de voir, perdu au milieu de la liste des innombrable numéros d’étudiants, le précieux code me représentant!!!

Bonheur, liberté, exultation. Retour 15 ans en arrière lors de l’annonce des résultats du bac, précieux sésame me délivrant de cet étouffant lycée catho. Le morceau qui avait alors porté mes aspirations n’a pas tant vieilli que ça.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Si l’expérience m’a appris quelque chose, c’est qu’il était toujours plus exaltant de commencer un projet que de le réaliser. Le sentiment d’infinies possibilités, la sensation de puissance, de fluidité… Un état d’esprit proche du prisonnier libéré peut-être, alors que le rêve accompli se heurte brutalement à la question du futur: So now what? Dans la vie, la route compte plus que le but.

Un diplôme, ce n’est rien, un simple bout de papier sans valeur, souvent transformé en document électronique de nos jours. Mais tout est dans la symbolique. Car le diplôme, comme l’architecture d’ailleurs, c’est la manifestation physique de la volonté humaine dans le monde. Dans la société pour l’un, dans l’espace pour l’autre. Et avoir le pouvoir d’imprimer sa volonté hors de soi, c’est jouissif, un peu comme de pouvoir engloutir des rangées de Krispy Kreme sans jamais être repu.

Tout reste à faire et le takken n’est que le premier pas dans un nouveau chemin. Réorientation professionnelle, construction d’un réseau relationnel, expérience de terrain, obtention de la carte professionnelle et création d’une entreprise. Les deux prochaines années devraient être chargées et stimulantes, autant que difficiles. Changer de voie, dans un pays étranger et dans un secteur plutôt fermé, ne sera pas une sinécure.

Mais qu’importe!… La facilité n’a pas de charme, les obstacles sont faits pour être surmontés et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort après tout! Vivre, c’est pouvoir mourir à n’importe quel moment, sans regrets ni remords. Alors, à ceux qui ont encore le goût amer des choses inachevées dans la bouche, je dirai… Bougez-vous le cul.

20 Réponses à “Le mois le plus long”

1 2
  1. AP dit :

    congratulations !
    fêtons ça avec une bonne bouteille de saké

  2. capray dit :

    Bon ben, la première bière sera pour moi !

  3. Momix dit :

    J’aiiiiime ce post !
    Tu résumes là de manière exacte la sensation que j’ai depuis que j’ai décroché mon diplôme. Cette envie de reprendre des risques en tentant d’atteindre de nouveaux objectifs, remettre en cause son avenir et/ou son train-train quotidien, quelle belle chose ! Encore faut-il faire la part des choses et bien gérer les risques … j’espère que cette voie te réussira !

  4. MisterPainDpiss dit :

    Bravo et bon courage dans cette nouvelle vie……que tu ne manqueras pas de nous faire partager !!!!

  5. Adrien dit :

    Omedetou Gozaimasuuuu !

  6. Dindon dit :

    Et bien, felicitations monsieur le Super Agent (avec double majuscule, tu le merites bien).

    J’oses meme pas imaginer le niveau que tu dois avoir en japonais pour reussir a passer un examen destine logiquement aux japonais.

  7. Boutchou dit :

    Félicitations !

    En réalité c’est un japonais qui parle bien français ;)

  8. tokyomonamour dit :

    Voilà bientôt 6 mois que je publie sur ce blog. J’avais commencé en juin, en même temps que les cours de ma juku, juste après mon mariage. C’était une période de changement, tant de situation personnelle que d’orientation professionnelle, et j’avais ressenti le besoin urgent, presque physiologique, d’écrire, tant pour organiser ma pensée et mes sentiments que pour, tout simplement, communiquer et partager mes opinions, mes connaissances, mes expériences acquises depuis 10 ans.

    First level cleared… Il va y avoir une période de flottement jusqu’à ce que j’arrive sur le « terrain » et je pense lever le pied sur la publication d’ici là… Pour revenir ensuite avec des histoires Yak tatoués jusqu’au cou, de foreclosures façon nippone, de ventes aux enchères agressives, de rois du pétrole saoudiens rachetant Roppongi Hills, de compagnies japonaises bataillant contre Goldman Sachs et de stations balnéaires rachetées par la Jet 7 chinoise… See you soon.

    @AP
    Une bonne dinde arrosée de sake pour Noel! Depuis le temps que j’en rêvais! Tu fournis le volatile, je ramène la boutanche.

    @Capray
    Cool, j’adore me faire inviter. Mais alors une bière belge! Ou si on fait dans le local, la marque au pêcheur divin pourra aussi faire l’affaire ;)

    @Momix
    Ouais, l’excitation de l’inconnu, le frissonnement du possible, la surprise de nouvelles rencontres! Avec le revers bien sûr : l’angoisse du lendemain, l’incertitude, le manque de confiance en soi. Tout est question de dosage dans l’aventure et la gestion des risques doit faire partie du projet. Le bon sens populaire est d’excellent conseil pour le coup :

    Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier
    Avoir plusieurs cordes à son arc
    Garder un 44 magnum de réserve dans son tiroir de chambre

    Bonne chance pour ton projet.

    @MisterP
    Je vais clairement mettre un frein à la publication mais je ne manquerais pas d’écrire à nouveau lorsque j’aurais commencé à tâter un peu du « terrain ». Garde l’œil ouvert et bon courage pour le Marathon de Tokyo…

    @Adrien
    BANZAI !!!!!!

    @Dindon
    Merci, J’Adore Quand On Me Parle En Majuscule, Ca Me Donne l’Impression d’Etre Important.
    A part quelques situations spécifiques (bourré dans un cabaret par exemple), plus de problème de jap. C’est un outil bien maitrisé et je suis tout terrain désormais, mais je n’ai aucun mérite : ca m’a pris plus de 10 ans pour en arriver là et n’importe qui peut en faire autant. 継続は力なり :)

    @Boutchou
    Mais non Boutchou, relis l’article : « je ne suis ni japonais ni superstitieux »
    Quoique avec le temps… Je commence à être plus habile aux baguettes qu’à la fourchette. C’est un signe qui ne trompe pas, ça.
    Et merci pour les félicitations.

  9. Boutchou dit :

    Ah…vos articles vont me manquer cruellement. Pourquoi ne pas dégoter les dernières technologies du soleil levant qui permet de rédiger des articles via le cerveau ?

    Je serais là à votre retour en tout cas ! (enfin je l’espère) Bon courage l’ami !

    Ps: vos plans Sciencespo 2 parties / 2 sous parties vous ont-ils déjà servi à l’étranger ?

  10. BN dit :

    « Le morceau qui avait alors porté mes aspirations n’a pas tant vieilli que ça »
    bon le morceau ok mais le clip …….

    Triste nouvelle que la fin de ce blog qui me réveillait dans la joie et la bonne humeur…..

    t’as intérêt a faire péter le saké pour te faire pardonner, old boy !

1 2

Laisser un commentaire

 

Les anniversaires des stars |
FRANCESCA esprit Channeling |
Sénégal Junior Intelligence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| bobs3
| Hôtel le Renaissance