Quand les morts changent de nom

Posté par tokyomonamour le 9 octobre 2010

Mon récent sujet sur les suicides m’a poussé à creuser un peu les relations entre mort et pognon…
Sur le quai du train que je prends presque chaque jour pour aller au boulot, une grande affiche mise en place par le temple tout proche présente sa pub en caractères énormes: Tombe pour 1,8 Millions de yens!
Ces publicités pour les funérailles vantant avant tout le prix de la prestation m’ont longtemps semblé un poil dérangeante… Puis je m’y suis fait. On se fait à tout, même à la soupe de poulpe cru…

Combien ça vous coûtera de casser votre pipe au pays des 10 000 kamis?

D’abord, et accrochez vous bien, d’après l’association de consommateurs japonaise, il faudra quand même débourser 2,3 millions de yens en moyenne (23 000 euros) pour passer dans l’autre monde. Attention! Pour ce prix là, vous avez tout… Banquet d’adieu, glace et formol pour la veillée funèbre, la crémation, la tombe bien sûr, le plus gros poste de dépense puisqu’il s’agit d’une transaction « immobilière », les frais d’encens, la rémunération du bonze et, last but not the least, le Kaimyo (ou Homyo, Hogo selon les écoles bouddhiques), ou « nom karmique« . Ça, ça pète quand même… Le nom karmique, c’est un nom que le moine local va donner à l’âme du défunt pour lui permettre de grimper les échelons de la grande roue des réincarnations et lui permettre d’atteindre le satori , l’illumination, plus vite que s’il n’avait pas eu le nom en question… On pourrait penser que c’est en faisant une retraite, des bonnes actions ou en méditant pendant 30 jours sur une pierre sans boire ni manger que l’on acquiert un meilleur karma, mais non… Pensez-vous, ce serait trop facile. Donc on paye. Ha… La religion est le meilleur business du monde! On ne vend que des produits dont on ne connaîtra la qualité qu’une fois mort…

Si le système vous fait penser aux indulgences catholiques du Moyen-Age, c’est normal, le principe est peu ou prou le même sauf que là, on paye après être passé de vie à trépas… Le prix du nom karmique peut varier, de quelques dizaines de milliers de yens à quelques millions, le prix médian semblant tourner entre 300 000 et 500 000 yens (3000 et 5000 euros).

Alors, combien seriez-vous prêt à payer pour assurer à votre âme sa place au nirvana?

4 Réponses à “Quand les morts changent de nom”

  1. capray dit :

    Un des meilleurs plans du Japon : devenir bonze et gérer son temple.
    On a le logement, le droit de vivre en famille et je crois que ça rapporte bien…

    Et si on rajoutait à cela le désenvoutement des logements de suicidés (pour éviter aux méchants étrangers de se faire du business dessus), ça pourrait être spécialement juteux ;-)

  2. tokyomonamour dit :

    Très bon filon mais on n’est pas les premiers sur le coup!
    Les pêtres shinto sont déjà dans le business: http://oharai.teruten.info/
    Sinon, on peut aussi de lancer dans le « nettoyage » des lieux de suicide ou d’homicide, ça rapporte pas mal: http://www.omoidekuyo.com/

    Que d’opportunités financières dans le domaine de la mort au Japon! Penser à la reconversion je dois…

  3. Ost dit :

    Dans le domaine du nettoyage des scènes de crimes, je vous conseille le film « Sunshine Cleaning ».

  4. tokyomonamour dit :

    Je suis allé voir la BO, ça m’a l’air très sympa…

Laisser un commentaire

 

Les anniversaires des stars |
FRANCESCA esprit Channeling |
Sénégal Junior Intelligence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| bobs3
| Hôtel le Renaissance