Le patrimoine des japonais

Posté par tokyomonamour le 30 septembre 2010

L’assureur allemand Allianz vient de publier une étude concernant le patrimoine financier (hors immobilier) des habitants d’un vaste panel de pays.
Suisses en tête avec 163 000 euros, les japonais sont loin derrière en 5ème position à 88 000 et les français en 12ème position à 61 000. Naturellement méfiant, je doutais de ces chiffres balancés sur le Web sans aucune analyses sérieuses.

Néanmoins, après confirmation sur le site de l’agence des statistiques, le chiffre reste plausible puisque l’on a, pour 2009, un patrimoine financier moyen (toujours hors immo) à 16 millions de yens (160 000 euros), et médian à 9,8 millions. Depuis 2005, où on avait des stats à 17, 2 millions (10,2 millions en médian), la baisse est constante. Certes, c’est en baisse mais ça reste pas trop mal me direz vous? En fait non. Pas si on regarde cet autre graphique qui représente la répartition du patrimoine selon l’âge:

graphpatrimoine2.gif
En gris, les plus de 70 ans, en bleu les plus de 60 qui représentent près de 60% de l’ensemble de l’épargne japonaise.

graphpatrimoine.gif
Le bilan des ménages par tranche d’âge

Source: Garbage news, tiré d’une étude de Nomura research.

Eh oui, plus de 60% de l’épargne entre les mains des plus de 60 ans… Et l’épargne des ménages actifs est d’environ 20% inférieure à celle des ménages totaux, cad, comprenant les retraités. Ici, les chiffres ne parlent que des actifs financiers mais vous imaginez facilement que les actifs immobiliers sont eux-aussi, principalement détenus pas les baby boomers.

Les vieux de la génération Baby boom sont encore dans un système de promotion à l’ancienneté et sont donc les seuls à bénéficier d’augmentations de salaires encore plus ou moins régulières alors que les jeunes freeters, très nombreux depuis la fin des années 90 (35% de la population active), eux, n’ont aucun avancement bien entendu. La richesse se concentre donc dans une population vieillissante, de plus en plus nombreuse certes, mais dont la possession de richesse est complètement déséquilibrée par rapport à la population totale. De plus en plus de biens et de services sont donc développés en ciblant les vrais détenteurs de liquidités: les vieux.

Comment cette situation va se répercuter au niveau politique, ça, c’est un vrai sujet. Un vieux, c’est moins innovant, moins tourné vers l’avenir et donc, plus conservateur. Va t-on sacrifier le système éducatif au profit du système de retraite? Va-t-on orienter les programmes de R&D vers les prestations « grises » (la robotique se développe déjà dans ce sens)? Va-t-on voir un mouvement de rejet des étrangers plus accentué? Un nouveau sakoku social?
Des questions qui touchent toutes les sociétés « dites » industrialisées dont la France bien sûr qui, même en se vantant du taux de fécondité le plus élevé d’Europe, est de la même façon envahit par des vieillards accaparateurs de richesse.

(dépit) Une seule solution… La mise en place d’un date de péremption sur les vieux…

5 Réponses à “Le patrimoine des japonais”

  1. BN dit :

    Les vieux, faut les tuer quand ils sont jeunes on gagne du temps…….

  2. Boutchou dit :

    C’est un problème en effet important la vieillesse !

    Je crois tout d’abord que l’impression d’une accaparation par les vieux des richesses du pays tient essentiellement, en réalité, à l’appauvrissement des pays industrialisés et bien sûr des ménages jeunes. Les causes de cette appauvrissement peuvent être (rapidement) : le chômage, la hausse de l’immobilier, la destruction du lien social et peut être la société de consommation.
    On héritait bien souvent d’un logement ou au moins d’un patrimoine. La société fondée autour du mariage civil/religieux ne divisait pas autant les biens de famille.

    Concernant la politique, je ne connais pas la participation des personnages agées au vote mais il est relativement faible en France(immobilité, désintérêt)bien qu’il est de plus en plus tendance à être plus élevé que les jeunes. Mais j’ai du mal à croire qu’il y ait ( dans le cas de la France) une scission (ou conflit) au niveau de l’offre des biens et services. Peut être est-ce le cas au Japon ?

    La date de péremption renvoie à la question philosophique de l’âge et de l’utilité dans la société. Sont-ils maintenant là uniquement pour être entretenu après avoir travaillé ? Je pense qu’il y a une recherche de fond à faire sur le rôle que pourrait jouer les personnes agées dans la société et leur implication pour leur pays. ( la boucle est bouclée avec cette question osée: les vieux, responsables du déclin des pays industrialisés ?)

  3. Boutchou dit :

    Pas moyen d’éditer le message, je corrige donc :
     » Concernant la politique, je ne connais pas LE TAUX de participation des personnages âgées AU JAPON »

  4. capray dit :

    Rien d’étonnant à ce que les séniors prospèrent.
    Le nombre de vols de sacs à l’arraché à la sortie de la poste en fin de mois étant si bas au Japon.
    Alors que chez nous, cela régule la répartition des richesses entre générations…

    Le Japon bientôt une île pour les retraités du monde entier (Investissez dans les maisons de santé pour les 3ème et 4ème âge au Japon !!!)

    C’est dimanche, je me sens tout guilleret. Désolé pour l’aparté ! ;)

  5. tokyomonamour dit :

    @BN
    C’est radical mais probablement efficace… Sauf que je m’y oppose vigoureusement tant que je me considère encore comme un jeune!

    @Boutchou
    Tu as raison pour les facteurs généraux. Il y en a un autre qui me semble important, c’est que les héritages qui se faisaient avant entre 30 et 40 ans, se font maintenant entre 50 et 60. Du coup, les fils et petits fils des baby boomers hériteront quand ils seront eux-mêmes à l’âge de la retraite! Etrange décalage qui contribue à renforcer le gap générationnel.

    Pour les %¨de vote au Japon, la tranche d’âge qui vote le plus, sans surprise, est celle des 60 ans avec environ 85% suivi des 50 ans avec 78%. Leur impact sur la politique est donc énorme. http://www.visualzoo.com/graph/16891

    Concernant les prestations et les service. Au Japon, tout à tendance à se spécialiser très rapidement et il y a un vrai gap, avec la création d’un marché uniquement à destination des vieux, notamment dans l’immobilier ou le phénomène dépasse, en ampleur, largement nos « résidences de services » pour personnes âgées.

    @Capray
    C’est vrai qu’il y a peu de régulations naturelles des vieux au Japon. Les vols de sacs à main mais aussi, les canicules récurrentes oeuvrant chez nous dans ce sens (au Japon, effectivement, pas de criminalité digne de ce nom et tous les foyers sont équipés de l’air conditionné. Donc, pas de phénomène d’héritage estival!)
    Du coup, et tu as raison, le marché locatif des maisons de retraites ou de fin de vie est en train de boomer comme jamais. Les vieux, un investissement d’avenir… ;)

Laisser un commentaire

 

Les anniversaires des stars |
FRANCESCA esprit Channeling |
Sénégal Junior Intelligence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| bobs3
| Hôtel le Renaissance