Conversions urbaines: des Ecoles transformées en Maisons de retraite

Posté par tokyomonamour le 15 septembre 2010

Décidemment, cette semaine les infos me tombent sous le nez.
Je poursuis donc l’article de la semaine dernière sur les reconversions d’établissements scolaires.
Le Nikkei Shimbun d’hier présente un article sur les reconversions de terrains d’écoles et de collèges à Tokyo en maisons pour «personnes âgées atteinte de troubles de la cognition» (les « vieux séniles » pour faire clair et se débarrasser des expressions obscures). Les exemples présentés suivent toutes les méthodes de destruction-reconstruction et seul le terrain est « converti ». Pour favoriser l’installation de centres pour personnages âgées en centre ville, les municipalités mettent en effet des terrains publics à disposition des groupes privées spécialisées en gériatrie en bail emphytéotique de 50 ans à un prix inférieur à celui du marché (environ 50%).

Un centre d’hébergement pour instituteurs (he oui, le système éducatif utilise énormément de bâtiments, pas seulement les écoles en tant que telles) dans l’arrondissement de Nakano, et le collège de Higashi koyama dans l’arrondissement de Shinkjuku, ont ainsi été détruits et les terrains loués au groupe Moth qui se chargera de construire les immeubles qui abriteront les centres de soin.

Selon des données un peu anciennes mais assez précises datant de 2004, sur les reconversions d’écoles abandonnées suite à des fusions entre établissements dans les 23 arrondissements de Tokyo, on voit que :

Sur 19 arrondissements ciblés, 7 n’avaient pas effectués d’abandon d’établissements scolaires, et il y avait 47 cas dans les 12 arrondissements restants. Dans 14 cas, les bâtiments ont été détruit ou reste à l’abandon. Dans les 33 cas de réutilisation, 13 sont des cas d’utilisation en maison de quartier et 20 de reconversion urbaine. Parmi ces 20 cas, on trouve des conversions en maison de retraites, en bâtiment universitaire, en centre pour enfant, en salle polyvalente, en centre artistique et en crèche. Cette étude présente les coûts de la reconversion, ce qui est intéressant : on voit que la reconversion en centre médicalisé coûte le plus cher, et de loin, avec un exemple à 800 millions de yens. Les autres suivent à moins de 300 millions. Le coût de la reconversion en centre médicalisé pour personnes âgées est si élevé que cela explique probablement la préférence pour du neuf et la destruction des bâtiments anciens. Par contre, des maisons de retraites avec peu d’équipement ou des crêches sont des exemples plus courants.

Les écoles disparaissent, remplacées par des hospices modernes, et les rues se remplissent peu à peu de visages ridées, de corps courbés, appuyés sur des cannes, ou de fauteuils roulants poussés par des nurses philippines… Et Tokyo est pourtant l’une des villes les plus jeunes de l’archipel ! C’est triste.
Je prends mesure de la décadence économique japonaise au nombre de vieillards croisés dans la journée…

Laisser un commentaire

 

Les anniversaires des stars |
FRANCESCA esprit Channeling |
Sénégal Junior Intelligence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| bobs3
| Hôtel le Renaissance