Tokyo et le désert japonais II

Posté par tokyomonamour le 13 septembre 2010

Je tombe aujourd’hui sur un article de courrier International traitant du thème du vieillissement et de la dépopulation urbaine au Japon: « Une bombe démographique prête à exploser » (numéro 1036). La ville de Kanna, dans le département de Nagano compte 50% de personnes âgées, 1285 sur 2532. A ce rythme la population tombera à 920 en 2035 avec 650 habitants de plus de 65 ans.

On m’a demandé quelques chiffres alors, je poursuis un peu sur le thème…

Ces problèmes de dépopulation touchent de plein fouet les communes rurales mais commencent, depuis les années 2000, à toucher les villes moyennes de province, et c’est ça la véritable nouveauté. Je dis ville moyenne, selon les critères japonais, bien sûr. L’exemple d’Okayama dont j’ai traité hier est une ville moyenne de 700 000 habitants quand même… Ce phénomène affecte évidemment directement les prix de l’immobilier avec des maisons bradées non loin du centre ville.
Le blog Immobilier Japon présente des chiffres et des exemples précis de la baisse des prix de l’immobilier dans les zones touchées avec des cas extrêmes comme cette maison à 11 000 euros dans la ville de Nagasaki. Il s’agit là d’ordre de prix que l’on connaissait aussi en France lors de l’exode rural, quand Paris drainait toutes les forces économiques nationales.

Tokyo connaît depuis quelques années le même phénomène que la capitale française. Les effets de la dépression causée par l’éclatement de la bulle au début des années 90 ont été le facteur déclencheur. Les provinces ont été touchées par la baisse progressive des subventions de l’Etat, notamment dans le secteur du BTP, les entreprises japonaises ont alors ouverts des filiales à Tokyo pour y compenser leur manque à gagner qui sont peu à peu devenues, dans de nombreux cas, plus importantes que les sièges en province.
Les populations suivent l’emploi et les infrastructures scolaires: les actifs ayant perdu leur emploi, les étudiants souhaitant obtenir la meilleure éducation dans un marché en crise, mais aussi les personnes âgées qui viennent à Tokyo pour bénéficier de services gériatriques de qualité dont ils ne peuvent plus bénéficier dans leurs villages ou leur villes… Toutes les catégories d’âges et d’origine géographiques se concentrent à Tokyo, sans parler des étrangers qui viennent évidemment s’y installer prioritairement (environ 800 000 sur 2,2 millions au total).

Et comme rien ne se perd et rien ne se créé, tout ce que Tokyo gagne, les villes de provinces le perdent, et elles périclitent à mesure que la capitale s’enrichit. Celle-ci bénéficie d’un solde migratoire positif en provenance des autres régions du Japon (413 000 entrées contre 357 000 sorties en 2009) et, selon les estimations démographiques, devrait préserver sa population jusqu’en 2035 malgré la baisse générale du nombre d’habitants au Japon. Désormais, tous les chemins mènent à Tokyo…

3 Réponses à “Tokyo et le désert japonais II”

  1. Momix dit :

    Je me demandais si ces phénomènes concernaient aussi les autres grandes métropoles du Japon, comme Osaka et Nagoya ! Est-ce que ces métropoles se vident ou restent comme elles sont?

    Sinon, ton raisonnement m’intéresse à un niveau plus pratique : un studio qui se vend à 30.000Y le mois à Okayama pourrait être intéressant pour un court séjour de 2 ou 3 mois au Japon. Surtout si c’est sur un gare Shinkansen entre Kobe et Hiroshima. Pour pousser un peu cette idée, est-ce que tu as une idée sur les villes intéressantes par leur proximités des endroits touristiques, sans pour autant être hors de prix pour des séjours mi-longs (2-3 mois)?

  2. Yves C. dit :

    Il y a 10 ans, avec l’arrivée d’internet, on pensait que le travail à domicile pourrait délocaliser des habitants hors des villes … on voit bien que ce phénomène ne s’est pas produit de façon significative, ni en Europe, ni en Amérique, ni en Asie. Le chômage et la flexibilité de l’emploi encourage les jeunes à rester dans une grande agglomération. Je connais bien en France, certaines familles quittant Paris pour Avignon, Nimes, Monpellier en télétravail et déplacement sur Paris en TGV 2/3 fois par mois, mais c’est l’exception. D’ailleurs le TGV est un beau projet de recentralisation sur Paris contrairement à ce qu’on pourrait penser. Il en est de même pour le Shinkasen … depuis sa création au début des années 60, la migration vers Tokyo et la centralisation des pouvoirs sur Tokyo s’est accélérée. La France et le Japon ont de ce fait de nombreux points communs …

  3. tokyomonamour dit :

    @Momix
    La population dans les deux autres grands pôles urbains du Japon, Nagoya et Osaka-Kobe, reste globalement stable, en légère hausse ou baisse selon les années. Osaka reste un grand centre de business ouvert sur le monde et la région de Nagoya abrite le siège de Toyota, c’est le centre manufacturier de l’archipel. Ces villes ont des atouts même si elles perdent peu à peu du terrain face à Tokyo.
    Pour le logement… Vaste question! Effectivement, en province les loyers sont faibles mais il faut quand même avoir un emploi ou des garantis pour le bail. Sinon, tu as le choix des guest houses, mais je suis franchement pas fan… Le logement, surtout sur un temps court, est une véritable question. Je vais rassembler quelques infos et faire un article plus précis dessus prochainement.

    @Yves
    Excellente remarque. Les moyens de transports rapides renforcent généralement l’emprise du centre urbain, pas ses dessertes. Et si le télétravail est une option, elle n’est possible que pour les emplois hautement spécialisés, graphisme, traduction, finance etc…
    Effectivement, le Japon et France ont de nombreux points communs, tant dans leur histoire, samurais et chevaliers :) , que dans leur mode d’aménagement du territoire. D’ailleurs le Japon et la France sont parmi les pays qui ont le plus dépensés ces 30 dernières années dans les travaux publics d’aménagement du territoire, Shinkansen et TGV en tête.

Laisser un commentaire

 

Les anniversaires des stars |
FRANCESCA esprit Channeling |
Sénégal Junior Intelligence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| bobs3
| Hôtel le Renaissance