Conversions urbaines: une Ecole primaire convertie en Ecole indienne

Posté par tokyomonamour le 9 septembre 2010

Le Japon vieillit, et il vieillit vite. Le nombre d’enfants de moins de 15 ans ne cesse de décroître depuis 29 ans et ne représente plus que 13% de la population contre 23% pour les plus de 65 ans. Cette tendance de long terme engendre des problèmes sociaux et économiques fondamentaux, les plus importants étant, comme en France, ceux des retraites et du système de sécurité social.

Mais il en est un autre, c’est celui des infrastructures éducatives. Moins d’enfants, donc moins de besoins en professeurs et en établissements scolaires. Certaines écoles sont abandonnées surtout en province, laissées au quatre vents, condamnées à disparaitre à terme sous les herbes folles.
Certaines fusionnent avec celles du département ou de la ville voisine. Un mouvement accentué depuis la loi sur les regroupements des collectivités locales de 2005 (Gappei shinhou), un mouvement historique puisque, depuis la création des collectivités locales au Japon en 1889, leur nombre ne cesse de diminuer, de quelques 71 000 à l’époque à 1 820 aujourd’hui. A la différence de la France, l’intercommunalité est peu utilisé, les collectivités locales préférant généralement la fusion au partenariat.

L’arrondissement de Midori, dans la ville de Yokohama subissait également la baisse de la natalité du département de plein fouet. L’une des écoles de la zone, devant faire face à la baisse des élèves, allait être amené à fusionner avec une école voisine, et les autorités municipales ont décidé, en 2005, de lancer des discussions avec les habitants pour réfléchir à l’avenir de l’établissement. Plusieurs projets de community house et d’espaces de convivialité de quartiers ont été lancé mais ont été finalement écartées au profit d’un autre, bien plus dynamique pour la ville: la reconversion de l’établissement en école internationale proposant des cursus scolaires indiens. En effet, les ingénieurs et les informaticiens des technologies de l’information indiens sont de plus en plus en plus nombreux à travailler dans les entreprises de Yokohama et, pour encourager leur implantation, la ville a décidé de favoriser ce projet en créant la deuxième école internationale indienne, après celle de l’arrondissement d’ Edogawa à Tokyo, et de mettre en place des mesures d’aide à la scolarisation et à l’apprentissage du japonais. L’école à ouvert ses portes en 2008 et accueille tous les cursus scolaires réglementaires appliqués en Inde, du primaire au lycée.

Une immigration contrôlée et sélectionnée, un projet urbain et social de suivi des familles et une réutilisation du patrimoine bâti de la ville dans une approche vivante et constructive… Voilà une politique intelligente qui profite, non seulement aux immigrants, mais aussi aux habitants du quartier et qui contribue à améliorer le statut international de Yokohama. Une relation gagnant-gagnant viable sur le long terme. Le genre de politique qui manque en France.

4 Réponses à “Conversions urbaines: une Ecole primaire convertie en Ecole indienne”

  1. Yves C. dit :

    Bien vu, vive Yokohama. Je me suis aussi demandé si certains établissements scolaires (écoles primaires en surabondance) ne pourraient pas être transformées en maisons de retraites moyennant quelques aménagements (ascenseurs …).

  2. tokyomonamour dit :

    J’ai vu passer pas mal d’exemples de reconversions d’école durant mes lectures, notamment en espaces artistiques ou en maison de quartier. Je ne sais pas s’il y a des exemples de conversions en maisons de retraite, mais je vais rassembler des infos et faire prochainement un article dessus. Les reconversions, c’est passionnant…

  3. P3X dit :

    A Kyoto, l’école française occupe un étage d’une école primaire désaffectée, et le Musée du Manga est établi, lui aussi, dans une école désaffectée mais, celle-ci, fort bien réhabilitée (alors que l’école française est entièrement sans son jus et sa poussière, mais ne nous plaignons pas, quelle chance d’avoir une école française dans une telle ville).

  4. tokyomonamour dit :

    Magnifique ce musée installé dans une ancienne école primaire. C’est classe, y’a de la place, l’architecture d’origine est préservée avec adjonction d’une annexe moderne… Vraiment chouette.
    J’en ai profité pour me ballader un peu et il y a vraiment de beaux projets en cours (http://www.city.kyoto.lg.jp/tokei/page/0000077533.html) par chez toi. Si seulement Kyoto avait connu le même parcours que Paris et conservé ses fonctions de centre politique et économique… Ce blog s’appellerait Kyoto mon Amour!

Laisser un commentaire

 

Les anniversaires des stars |
FRANCESCA esprit Channeling |
Sénégal Junior Intelligence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| bobs3
| Hôtel le Renaissance